Patients

André Papineau

Mes cellules, remplacées par celles de ma sœur 

C’est ironique, quelques semaines avant que tout bascule, j’avais dit à ma blonde que je me trouvais chanceux que ma vie aille si bien.

Puis, un moment donné, moi qui suis si en forme, je me suis mis à être essoufflé quand je faisais du sport… J’ai mis ça sur le compte de mes 51 ans. Mais, les petites maladies se sont enchaînées : laryngite, sinusite, grippe, pneumonie… Jusqu’à ce que je me retrouve à l’urgence et que le médecin qui s’occupe de moi m’annonce qu’un hémato-oncologue allait passer me voir.

Bang. Oncologue. Le mot qu’on ne veut jamais entendre.

Le verdict a fini par tomber : cancer de la moelle osseuse.

Je peux vous dire que par la suite, entre la chimio, l’immunothérapie et deux greffes de cellules souches, entouré de technologies de pointe, j’étais plongé dans un autre monde. Le plus fou dans cette histoire, c’est que c’est l’une de mes sœurs, Lucie, qui m’a sauvé. C’est quasiment irréaliste : toutes les cellules sanguines de mon corps ont été remplacées par celles de ma sœur grâce à une allo-greffe de moelle osseuse.  

J’ai souvent eu l’impression de nager en pleine science-fiction. Mais j’étais à Maisonneuve-Rosemont — LE meilleur hôpital pour les greffes de cellules souches — et quand le médecin qui s’occupe de ton dossier est celui qui a inventé la technique pour multiplier les cellules souches de cordon ombilical, tu te trouves chanceux. Je ne pouvais avoir plus confiance en l’expertise de l’équipe.

Je ne sais pas si je serai réellement guéri pour la vie, mais en même temps, c’est extraordinaire, parce que si j’avais eu cette maladie il y a 15 ans, je serais déjà mort. Là, j’ai la meilleure blonde du monde, la meilleure fille du monde, et chaque minute avec elles est une bénédiction.

Et ça, c’est parce que j’ai pu bénéficier de traitements dernier cri extrêmement efficaces et d’une expertise de niveau mondial, à l’HMR. Plus on va avancer en ce sens, plus on va changer des vies.

 

Chaque jour, à l'HMR, les traitements par cellules souches changent des vies et reprogramment l'histoire de patients comme André.