COVID-19 | Journal d’un survivant : le combat

Photo de François qui salue l'équipe lors de sa sortie de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont

François salue l’équipe lors de sa sortie de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont le jour de son départ.

Infecté par la COVID-19, François est admis aux soins intensifs de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont (HMR). Sa femme, Geneviève Rioux, et lui nous racontent son incroyable parcours du combattant.

Le combo diabolique

Les ennuis de François commencent avec une pneumonie. Il enchaîne avec une infection bactérienne aux poumons, puis une embolie pulmonaire.

À partir du moment où il fait une embolie, François, extrêmement affaibli, est profondément endormi : ses signes vitaux ne sont pas bons et sa respiration beaucoup trop rapide.

Le simple fait d’effleurer ses lèvres pour lui donner certains soins peut abaisser, voire faire tomber sa tension. Chaque fois que l’on essaie de diminuer la sédation, sa respiration s’emballe et il faut l’endormir profondément de nouveau.

L’incroyable combat de François

En résumé, car la liste des problèmes surmontés par François est longue…

Mars

  • 25 mars (arrivée à l’HMR) : Pneumonie
  • 31 mars : Réveillé et assez alerte, avec le respirateur, mais assis dans un fauteuil. Souriant.

Avril

  • 1er avril : Rechute… fièvre. Recherche d’un foyer infectieux. On apprendra plus tard qu’il s’agit d’une infection bactérienne (aux poumons)
  • 16 avril : On lui retire le respirateur. Tout se passe bien…, mais il faut l’intuber de nouveau en fin de journée.
  • 20 avril : Embolie pulmonaire

Mai

  • 1er mai : Trachéotomie
  • 4-5 mai : Les choses s’améliorent … lentement.
    • On le réveille de plus en plus souvent…
    • On arrête le respirateur pour certaines périodes afin de le laisser respirer par lui-même.
  • 8 mai : Recul…
    • On doit l’endormir de nouveau plus profondément et laisser le respirateur.
    • Fièvre que l’on arrive à dissiper.
  • 12-13 mai : Amélioration! Respiration plus profonde et régulière. Il peut passer du temps dans son fauteuil.
  • 19 mai : Modification de l’appareil de la trachéotomie… François parle!
  • 27 mai : Retrait de la trachéotomie!

Autres épisodes du combat de François

˃ Lisez COVID-19 | Journal d’un survivant : test positif

˃ Lisez COVID-19 | Journal d’un survivant : l’attente et la distance

 

Sans votre appui, l’HMR et ses équipes n’auraient pas été prêtes à affronter cette pandémie. Sans votre générosité, le personnel de l’unité des soins intensifs n’aurait pas eu à sa disposition les équipements, ni accès à la formation requise pour s’adapter à la situation en temps voulu.

Votre solidarité a fait la différence par le passé, c’est elle qui fait la différence aujourd’hui face à la pandémie, et c’est elle qui fera la différence encore demain.

Je donne au Fonds Tous solidaires de l’HMR.

Ces sujets pourraient vous intéresser