Chirurgies et formations : un nouveau microscope qui fait une différence pour les patients

Photo de Deux médecins résidents s'exercent sur le nouveau microscope Leica.

Deux étudiants en médecine s’exercent sur le nouveau microscope Leica.

Grâce à un don de Trudi et David Berger, le service de chirurgie plastique du département de chirurgie de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont (HMR) a acquis un microscope Leica qui ouvre de nouvelles perspectives en formation et en chirurgie.

Un atout pour les chirurgies, la formation et l’enseignement

Des équipements à remplacer

Les microscopes disponibles à l’unité de formation chirurgicale sont désuets et ne répondent plus aux besoins actuels.

Outre la technologie qui évolue, le développement de l’apprentissage par compétence, basé sur le savoir-faire et l’expérience, exige des futurs chirurgiens qu’ils disposent d’équipements qui permettent la simulation d’opérations.

Les atouts de la technologie

Le microscope Leica permet à deux étudiants de l’utiliser en même temps. Comme il est possible d’enregistrer l’opération, puis de la transférer sur une clé USB, il est facile, pour les utilisateurs, de revoir leur intervention, de la commenter et ainsi de s’améliorer. De plus, les professeurs peuvent simultanément donner de la rétroaction en voyant les gestes chirurgicaux des apprenants sur un écran connecter au microscope.

Un outil indispensable pour la formation des chirurgiens…

Ce microscope Leica sera principalement utilisé par les résidents du programme de chirurgie plastique de l’Université de Montréal qui effectuent des stages à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont (HMR) et font des ateliers de microchirurgie deux fois par année dans le cadre de leur formation. Il améliorera grandement la qualité de l’enseignement des résidents en microchirurgie.

Avec ce microscope de la dernière génération, les résidents, pour leur formation, mais aussi les chirurgiens accomplis, bénéficient d’un outil hors pair pour les cas de reconstruction complexes par lambeau libre mais aussi pour les cas complexes de trauma et de dévascularisation ou d’amputation de doigts et de membres.

Ce microscope permettra, par exemple, de réaliser des opérations telles que :

  • La reconstruction d’un membre après une résection oncologique, un acte chirurgical qui consiste à enlever une anomalie, une tumeur, un organe ou une partie d’organe;
  • La revascularisation d’un doigt après un traumatisme;
  • La réinnervation nerveuse chez un patient blessé médullaire, c’est-à-dire touché à la moelle épinière.

Et pour d’autres départements

Grâce au microscope Leica, les patients sont soignés par des chirurgiens qui bénéficient d’une formation exceptionnelle au cours de laquelle ils profitent d’un équipement à la fine pointe de la technologie. Ainsi formés et entraînés, les équipes de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont sont parfaitement préparés pour opérer des cas complexes avec confiance.

L’Hôpital privé vers lequel je m’étais tout d’abord dirigé a considéré l’opération que je devais subir trop complexe. Je me suis donc tournée vers l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont. J’ai été tellement bien accueillie et soignée que mon mari et moi-même avons absolument voulu manifester notre reconnaissance d’une manière particulière.Trudi Berger, patiente de l’HMR

Ce microscope servira aussi à d’autres départements comme l’oto-rhino-laryngologie et la chirurgie cardiaque.

Mes collègues, les docteurs Marc Isler, chef du Département de chirurgie du CIUSSS de l’Est-de-l’Ile-de Montréal, et Pierre Dubé, chef de l’Unité de formation chirurgicale, et moi-même ne pouvons qu’être ravis que tous les étudiants, résidents et chirurgiens puissent désormais compter sur un matériel de cette qualité, à la fine pointe de la technologie. Cela va faire une différence pour eux, mais aussi pour les patients.Dominique Tremblay, chirurgienne plasticienne, directrice du programme de plastie, Université de Montréal

Un atout de taille pour l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont et ses patients

L’Hôpital Maisonneuve-Rosemont est considéré comme un centre d’excellence en enseignement, y compris au niveau de la formation des résidents en chirurgie de l’Université de Montréal. Ce nouvel équipement renforce cette expertise en fournissant un matériel de pointe indispensable à l’apprentissage par compétence et la simulation. Il permet aussi à l’HMR de remplir sa mission d’hôpital universitaire.

Il permettra également à l’Hôpital de lancer des projets de recherche en pédagogie médicale reliée à l’enseignement de la microchirurgie.

Vos dons, petits ou grands, font la différence. Merci d’être là pour les équipes et les patients de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont. Merci d’être souche de guérison.

Ces sujets pourraient vous intéresser