Sabrina Cloutier, survivante d’un sarcome

L’Hôpital Maisonneuve-Rosemont est là pour protéger la population de l’est de Montréal et vous ramener à la santé – vous, votre famille, vos amis, vos voisins – quand vous avez besoin de soins médicaux. Il s’agit parfois d’une question de survie. C’est le cas de Sabrina Cloutier, qui témoignage aujourd’hui.

Elle vous dirait sans hésitation qu’elle avait tout dans la vie. Absolument tout. Imaginez le choc quand elle a reçu son diagnostic. Un cancer particulièrement agressif et difficile à traiter ! Son médecin à l’HMR, Dre Mottard, lui a proposé un traitement innovant et encore peu utilisé en Amérique du Nord. Il s’agissait d’un protocole combinant chimiothérapie, chirurgie et radiothérapie.

Voici comment, dans ses mots, elle vous exprime sa profonde reconnaissance.

Je donne

SON HISTOIRE

Je veux partager un secret avec vous.

Je fais partie des gens qui ont tout. Une enfance totalement heureuse, des parents aimants, d’excellentes écoles. Je suis devenue une maman joyeuse et une professionnelle accomplie.

Oui, j’ai tout eu dans ma vie. Même un cancer.

Alors que mon garçon avait 2 ans et ma fille 9 mois, un sarcome d’Ewing est apparu dans mon omoplate droite, juste à côté du poumon. J’ai été dirigée vers l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont.

Les résultats de la biopsie étaient non concluants. Mais Dre Sophie Mottard, elle, était certaine. Elle m’a fait revenir pour une 2e biopsie. Elle a alors confirmé le diagnostic.

Évidemment, comme j’ai toujours tout eu dans la vie, j’ai tout eu comme traitement. D’abord de la chimiothérapie, et toute une chimiothérapie : c’était comme ma deuxième carrière.

Lundi matin, 7 h, départ pour l’hôpital. Mon traitement se terminait vers 16 h 30. Une heure et demie plus tard, ça me prenait une transfusion de sang. C’était comme ça tous les jours, jusqu’au vendredi. Pendant 9 mois.

La semaine suivante, je restais à la maison. Chaque jour, j’y recevais des injections dispendieuses.

Ma chimio a été entrecoupée de 32 traitements de radiothérapie et de visites à l’urgence. Tant qu’à tout avoir!

Cette année, j’ai célébré mes 10 ans de rémission. Avec ma famille, mes amis, Dre Mottard. Tout le monde était là. 10 ans, c’est rare. Très rare.

Vous comprendrez qu’aujourd’hui et plus que jamais, j’ai toujours tout. Et maintenant en plus, j’ai vous!

Merci à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont. Merci à la Fondation de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont. Merci à Dre Mottard.

Et surtout, merci, sincèrement, à vous. Vous qui donnez à la Fondation de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, pour me permettre d’avoir tout.
Tout ce que j’ai toujours voulu. Ma vie. Toute ma vie. Juste ma vie. MERCI. 

Je donne

LA FONDATION HMR ET VOUS

La Fondation HMR bâtit des communautés en santé et contribue à transformer l’avenir des soins. Elle y parvient notamment grâce à divers partenaires qui placent la santé au cœur de leurs actions. Tout cela n’est possible que grâce à vous.

P.-S. – On ne souhaite jamais avoir des problèmes de santé, mais essayez d’envisager votre don comme un investissement pour votre avenir, afin que l’HMR puisse vous offrir les meilleurs soins de santé, lorsque vous en aurez le plus besoin. Donnez généreusement.

Je donne

Ces sujets pourraient vous intéresser