Ophtalmologie : révolution à l’HMR

Dre May Griffith

la Dre May Griffith, chercheuse au Centre de recherche de l’HMR et professeure à l’Unviersité de Montréal.

La Dre May Griffith et son équipe ont conçu un traitement révolutionnaire soignant les perforations cornéennes sans transplantation. Découvrez-en davantage sur cette avancée développée au Centre de recherche de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont (HMR).

Cornée et perforations cornéennes

Pour l’œil, la cornée est une fenêtre qui laisse entrer la lumière. Comme une réelle fenêtre, cette partie du globe oculaire doit être claire et transparente pour permettre une vision optimale. Si cette transparence est endommagée par une maladie, le vieillissement ou tout autre problème, de graves pertes de vue peuvent subvenir.

Parmi les maux que peut subir la cornée, on compte notamment les perforations. Sans être fréquentes, elles peuvent être très dommageables. À ce jour, il existe qu’un seul traitement principal. Il faut sceller la cornée avec de la colle de qualité médicale. Avec cette méthode, l’œil peut guérir, mais les composantes de la colle finiront par nuire à la vision du patient qui aura besoin, au final, d’une nouvelle cornée.

C’est pour faciliter le traitement des perforations cornéennes et contrer les importants effets secondaires que l’équipe de la Dre May Griffith s’est penchée sur des méthodes alternatives.

Une solution efficace, accessible et révolutionnaire : la LiQD Cornea

Le traitement de la Dre Griffith révolutionne l’ophtalmologie puisqu’il permettra de soigner d’éventuelles perforations, sans avoir recours à la transplantation, qui comporte son lot de risques. Pour y parvenir, il nécessite un liquide qui servira de remplacement à la colle médicale utilisée jusqu’à maintenant : le LiQD Cornea. Une fois appliqué, le mélange se fixe aux tissus de l’œil pour les régénérer afin de le guérir.

Le LiQD Cornea est appliqué sous forme liquide. Il adhère rapidement et se gélifie dans les défauts du tissu cornéen, un peu comme un plombage dentaire. May Griffith

C’est là tout le potentiel du LiQD Cornea : guérir la cornée tout en évitant la transplantation!

Cette technologie utilise la faculté régénératrice des cellules souches. Celles-ci, comprises dans le LiQD Cornea, permettent la reconstruction de l’organe. Ainsi la convalescence du patient est fortement réduite, de même que les chances de rejet liées à la greffe d’un corps étranger.

Prochaines étapes

D’ici la commercialisation d’un tel traitement, plusieurs étapes restent à franchir pour l’équipe de recherche en ophtalmologie. Si la solution a été testée et prouvée en laboratoire, les essais cliniques seront très importants. La Dre Griffith espère que ces tests auprès de patients pourront débuter en 2021.

Rôle essentiel des donateurs dans cette révolution

On ne le dira jamais assez, de telles recherches ne pourraient se réaliser sans l’immense générosité des donateurs. Avec la Chaire Fondation Caroline Durand en thérapie cellulaire des maladies de l’œil, dont est titulaire Dre Griffith, vos dons permettent à l’HMR de développer le plein potentiel des traitements par cellules souches.

La Fondation HMR promeut très bien la recherche, en particulier les nouveaux traitements utilisant la thérapie cellulaire. Elle nous aide par le biais d’équipements, de formations, ou par le recrutement de chercheurs dans le monde entier. C’est en partie grâce à elle qu’on m’a recruté en Suède.May Griffith

Continuez de soutenir votre Hôpital et contribuez au développement de traitements révolutionnaires porteurs d’espoir pour les patients atteints de maladies jusqu’ici incurables. Merci de donner. Merci d’être souche de guérison.

Pour en savoir plus

Ces sujets pourraient vous intéresser