3 041 $ pour Reprogrammer l’histoire !

De symptômes de grippe à manque d’énergie, Éric sent que quelque chose ne va pas. En consultant à la clinique de son quartier, on ne décèle toutefois rien de particulier. Nous sommes en automne 2018. Devant le mal qui persiste, il se rend à l’hôpital.

Cette fois, d’autres tests révèlent effectivement un problème au niveau de son sang. Éric est atteint de leucémie et une anomalie chromosomique l’empêche de suivre les traitements traditionnels. Seule une greffe de cellules souches peut le sauver.

C’est alors qu’il est transféré à l’HMR, en janvier 2019, où il est suivi par la Dre Sandra Cohen.

Même si l’une de ses sœurs, Suzanne, est compatible et souhaite être donneuse, les médecins estiment que la greffe par un membre de la fratrie ne sera pas « assez forte » : l’idée est donc abandonnée. Mais les spécialistes ne laissent pas Éric en reste et lui suggèrent un nouveau procédé développé à l’HMR par le Dr Guy Sauvageau. Le traitement consiste à multiplier les cellules souches d’un cordon ombilical grâce à la molécule UM171. Ceci a pour effet de diminuer les risques de complications lors d’une telle greffe.

Effectivement, l’opération d’Éric s’est déroulée à merveille ! Depuis mai 2019, il se porte très bien.

Vouloir donner quand même

Persuadée qu’elle aurait « donné de ses cellules à son frère », Suzanne ne pouvait rester sans rien faire. Elle souhaitait offrir sa contribution à l’institution qui a pris soin d’Éric. D’où son idée d’amasser des dons pour la campagne Reprogrammer l’histoire de la Fondation, qui vise à accélérer le développement de traitements par cellules souches à l’HMR.

C’est donc en mettant ses cheveux à prix qu’elle a sollicité sa famille, ses amis et ses collègues de travail pour réussir à récolter plus de 3 000 $. Elle s’est finalement rasé la tête lors du barbecue annuel de son employeur, au cours de l’été. La Fondation la remercie pour ce don et pour ce geste de solidarité !

Faites comme Suzanne et ses proches et contribuez à l’avenir de la médecine en donnant pour la cause également.

Découvrir la cause

Ces sujets pourraient vous intéresser