Patients

Sonia Verdy

Patiente à l'HMR

L’histoire de Sonia Verdy est peu commune. Une femme dans la fleur de l’âge, mariée et mère de trois enfants, qui a une belle carrière professionnelle. Elle est en pleine santé et possède une forme physique exemplaire. Elle participe même à des triathlons. Tout va bien pour Sonia et sa famille, jusqu’à ce jour de décembre 2015 où elle découvre une petite bosse sur le cou. Elle consulte alors son médecin qui après une échographie non concluante décide de la diriger vers l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont (HMR). Et c’est là que la vie de Sonia prend un tournant aussi inattendu que vertigineux : « En février 2016, j’apprenais que j’avais un cancer de la parotide. »

C’est rapidement que Sonia subit des traitements de radiothérapie et deux opérations. Et bonne nouvelle, elle en sort guérie. Malheureusement, « un an plus tard, j’apprends que j’ai des métastases aux os et que c’est plutôt grave », raconte-t-elle avec sérénité. « C’est un gros choc à encaisser, mais il y a aussi beaucoup d’amour autour de moi et j’ai reçu d’excellents traitements à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont. » Au lieu de se décourager, Sonia trouve l’énergie de soutenir ses proches qui, par moments, prennent la nouvelle très difficilement.

Certes, la grande forme physique de Sonia Verdy l’aide à vivre toutes ces épreuves. Mais depuis que le deuxième diagnostic de cancer est tombé, c’est surtout la recherche qui lui donne espoir. L’HMR détient l’une des plus grandes expertises en thérapie cellulaire au monde et il pourrait s’agir de sa dernière chance dans son combat contre le cancer. Elle souhaite que les chercheurs puissent trouver très rapidement un nouveau traitement qui la guérira.

Malgré un pronostic assez pessimiste, Sonia Verdy n’a jamais cessé de travailler complètement depuis le jour où elle a appris qu’elle avait le cancer. « Pour moi, le travail, ça me permet de sentir que je fais toujours partie de la société, c’est une façon de rester active », tout comme son engagement auprès de la Fondation HMR. En effet, Sonia a formé une équipe de coureurs composée de ses proches, afin de participer à une course à pied caritative. Ensemble, ils ont amassé 6 100 $ au profit de la Fondation. « Il ne faut pas lâcher parce que les dons font une différence tangible auprès des patients. »

P.-S.- « J’ai très à cœur qu’un traitement soit découvert afin que je puisse voir mes enfants, et peut-être mes petits enfants, grandir et évoluer dans la vie. Merci de votre soutien. »