Une nouvelle identité visuelle pour la Fondation HMR

La médecine du futur au cœur de notre nouveau positionnement

Espérer un jour guérir les cancers et une foule d’autres maladies, tel est le pari de la thérapie cellulaire. C’est sur ces bases que la Fondation HMR a lancé sa nouvelle image de marque, le 9 juin dernier, en présence de sa porte-parole, Dominique Michel et de sa marraine, la chanteuse Lulu Hughes. Reflétant un positionnement résolument tourné vers la médecine de l’avenir, cette identité renouvelée se veut inspirante et mobilisatrice.

La nouvelle signature de la Fondation, Souche de guérison, évoque à la fois l’avant-gardisme et le souci de prendre soin des petits et grands besoins des patients de l’HMR, au quotidien. Colorée et dynamique, la nouvelle plateforme identitaire a été conçue par l’agence LG2. Elle met de l’avant des cellules en mouvement formant une chaîne, afin d’illustrer notre capacité à nous unir pour régénérer la santé par le partage, la générosité, la solidarité et le don de soi. Le logo principal, illustré par une cellule verte unique, représente la cellule souche, de laquelle naît cette réaction en chaîne de soutien aux patients.

« Être une souche de guérison, c’est tendre la main aux patients et à leurs proches. C’est poser un geste d’appui à la Fondation, afin de permettre le meilleur de la recherche, des soins et de l’enseignement », s’est exclamée Dominique Michel, porte-parole bénévole de la Fondation HMR depuis 6 ans. « Tous peuvent être souche de guérison : patients et proches, personnel soignant, employés, bénévoles… », a ajouté Lulu Hughes, traitée récemment pour un cancer à l’HMR et marraine de la Fondation.

Généreux de souche!

Parce que chaque patient mérite dès aujourd’hui le meilleur de la médecine de demain, la Fondation a versé 14,4 M$ depuis 2007 pour appuyer le développement de ce secteur d’avenir.

« La thérapie cellulaire et la médecine régénératrice sont une véritable source d’espoir pour les patients de l’HMR et pour tous les Québécois. Nous comptons sur la générosité de la population pour donner à l’HMR les moyens de développer plus rapidement les nombreuses applications cliniques de cette médecine révolutionnaire, tout en nous aidant à maintenir notre appui en soins, en recherche et en enseignement », a déclaré Lucie Drapeau, directrice générale de la Fondation HMR.

Pour en savoir plus sur la thérapie cellulaire à l’HMR.  

Ces sujets pourraient vous intéresser