BMO Banque de Montréal, un allié de longue date

Depuis plus de 35 ans, la Fondation HMR bénéficie du soutien inestimable de BMO Banque de Montréal à travers des dons majeurs, mais aussi grâce à l’engagement de généreux bénévoles d’affaires. René Douville, Premier vice-président et chef de la direction – Services bancaires aux grandes entreprises de BMO Banque de Montréal est l’un de ces généreux bénévoles qui nous offrent de leur temps pour appuyer la mission de la Fondation.

 

Quelles valeurs de BMO rejoignent celles de la Fondation HMR ?

Cet engagement de BMO envers la FHMR n’est pas un hasard. Dès sa fondation il y a plus de 200 ans, BMO a su créer une culture ancrée dans cet esprit de philanthropie et d’entraide.

De ce fait, notre contribution au domaine médical est un moyen pour nous de redonner à la communauté et de rendre hommage à tous ceux qui participent avec passion et acharnement au maintien de la santé de notre collectivité. L’HMR est un chef de file dans plusieurs domaines de recherches et c’est un honneur pour BMO de pouvoir participer au maintien et à l’avancement des soins de santé.

Au-delà du don, soutenir la Fondation, c’est un investissement. Cela va beaucoup plus loin que l’aspect financier. Nous sommes ravis de contribuer à une cause de cette importance qui vient rejoindre les fondements moraux de notre institution.

 

Plusieurs employés de BMO s’impliquent au sein du comité organisateur des événements-bénéfice de la Fondation HMR, du cabinet de la campagne majeure et du conseil d’administration de la Fondation. Vous en faites partie. En quoi est-ce important pour vous ?

En effet, plusieurs de mes collègues ont donné de leur temps en tant que membre du CA ou de différents comités. L’un d’eux, à qui je pense, qui a su faire une grande différence, est Gilles Jarry, ancien Premier Vice-président de BMO au Québec. Il siège sur le CA de la Fondation depuis plus de 37 ans. Il est aussi l’un des instigateurs et membre infatigable du comité organisateur de Montréal Passion Vin.

En ce qui me concerne, je me sens extrêmement choyé et surtout privilégié de pouvoir soutenir une telle fondation en reconnaissance de la persévérance exemplaire et du dur labeur de tout le corps médical de l’hôpital.

 

Qu’est-ce qui vous rend le plus fier de vous engager auprès de nous et pour les patients de l’HMR ?

Lorsqu’ on écoute les médecins, les chercheurs et que l’on en apprend davantage sur l’HMR, sur les soins qui y sont offerts et les traitements qui y sont développés, on ne peut pas faire autrement que d’être sensibilisé à la cause. D’ailleurs, les innovations sont vraiment accélérées. Ce qu’ils parviennent à faire maintenant, c’était quasiment encore de la science-fiction il y a quelques années. BMO se sent privilégiée de pouvoir participer à l’avancement de la Fondation HMR pour le mieux-être des patients.

Ces sujets pourraient vous intéresser